CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Infolettre printemps 2018: Projets, publications, outils à télécharger

-A +A
Infolettre

Dans cette infolettre...


Séquestration du carbone et réduction des GES par les systèmes de productions en grandes cultures en mode biologique

Notre chercheur Gilles Gagné et l’équipe de recherche démarrent un nouveau projet financé jusqu’en 2021 et qui, nous l’espérons, se poursuivra durant de nombreuses années par la suite.

L’objectif principal du projet est de documenter et de comparer différentes régies agricoles utilisées en grandes cultures biologiques en regard de la dynamique du carbone et de l’azote (séquestration-émission) et de l’efficience environnementale en mettant en place un dispositif expérimental en parcelles à long terme sur notre ferme de recherche. Ce projet permettra d’une part de recueillir des données agronomiques, économiques et environnementales afin de dégager quelles pratiques d’agriculture biologique en grandes cultures au Québec améliorent le bilan des GES tout en étant économiquement viables. D’autre part, il permettra de documenter les séquestrations et les stockages de carbone en régie biologique et les émissions de GES afin d’améliorer et de préciser les connaissances. Le secteur des grandes cultures (principalement maïs, soya, céréales) a été ciblé étant donné le potentiel d'accroissement de ses superficies en mode biologique, l'importance des superficies déjà cultivées au Québec et le niveau présumé de dégradation des sols en grandes cultures conventionnelles.


Nouveau projet: Lutte physique contre la punaise terne dans la fraise en rangs nattés

Ce nouveau projet de recherche réalisé par notre chercheur Xavier Villeneuve-Desjardins a lieu dans trois fraisières situées en Estrie, au Centre-du-Québec et dans la région de la Capitale-Nationale en 2018 et 2019. Les barrières physiques testées sont une couverture flottante et un filet anti-insectes installés lors du dépaillage des rangs et retirés au début de la récolte. Différents paramètres biotiques et abiotiques seront évalués et une analyse technico-économique permettra d’évaluer le potentiel d’applicabilité de la protection avec bâche et filet en contexte de productions biologique et conventionnelle. Ce projet est réalisé dans le cadre du volet 4 du programme Prime-Vert – Appui au développement et au transfert de connaissances en agroenvironnement avec une aide financière du MAPAQ par l’entremise de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021.


Nouvelles publications disponibles

Sélection de cultivars de blé adaptés à l’agriculture biologique québécoise

Le projet d’une durée d’un an a été réalisé sur quatre sites, soit trois situés dans la région Centre-du-Québec (Victoriaville, Parisville et Nicolet) et un dans Chaudière-Appalaches (Lotbinière). Le but du projet était d’évaluer des lignées de façon comparative, mais aussi de développer la sélection en conditions biologiques afin de répondre aux besoins des producteurs et de l’industrie, combinant qualité boulangère et traits agronomiques intéressants. Pour l’instant, sur la base de tous les critères évalués, trois lignées mériteraient l’enregistrement spécifiquement pour le secteur biologique, soit CRGB08c.2296, BS10-430 et 07SW443.1. Le cas du blé 09SW196.09 est différent, car il sera utile à la fois au secteur conventionnel et au secteur bio, ayant une excellente résistance aux maladies. Par ailleurs, des essais complémentaires au projet ont permis de cibler plusieurs nouvelles lignées (non listées dans le rapport) qui méritent une évaluation en conditions bio. Ce projet a bénéficié du soutien du Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART), volet technologique du Ministère de l'éducation et de l'enseignement supérieur.


Répression du laiteron des champs, du chardon des champs et du tussilage – un nouveau guide par Anne Weill

Après plusieurs années d'essais sur plusieurs fermes de grandes cultures de la Montérégie, notre agronome Anne Weill a essayé et mis au point des méthodes pour lutter contre ces redoutables adventices, qui ont abouti à la publication de ce guide. Ce projet a bénéficié du soutien financier du CRSNG.


Bordures floralesÉvaluation du potentiel de bordures florales à accroître la biodiversité fonctionnelle dans les cultures pérennes

Le projet d’une durée de 3 ans et réalisée dans deux vergers a pour but d’évaluer le potentiel de bordures florales à accroître la biodiversité fonctionnelle en réduisant la pression des ravageurs et en favorisant les auxiliaires des cultures. Le suivi entomologique est réalisé par des captures d'insectes à l'aspirateur et une identification au laboratoire. La caractérisation de l’attractivité des espèces florales sur l’entomofaune est effectuée à l’aide de la technologie Beecam. Ce projet a été réalisé dans le cadre du volet 4 du programme Prime-Vert – Appui au développement et au transfert de connaissances en agroenvironnement avec une aide financière du MAPAQ par l’entremise de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture 2011-2021.


Connaître les ennemis naturels des insectes ravageurs et favoriser leur activité dans les cultures maraîchèresConnaître les ennemis naturels des insectes ravageurs et favoriser leur activité dans les cultures maraîchères (Écomestible).

Dans le cadre de ce projet, Écomestible a conçu et implanté les aménagements de biodiversité fonctionnelle à la Ferme des Quatre-Temps, un projet auquel le CETAB+ a participé. L'entreprise publie maintenant un guide présentant l'approche de la lutte biologique conservative qui amène les ennemis naturels à contrôler les ravageurs.


Lutte physique contre la drosophile à ailes tachetées dans la framboise remontante en plein champ

Projet de recherche sur la conception et l'évaluation technique et économique d'une structure avec filet étanche contre la drosophile à ailes tachetées dans la framboise remontante en plein champ. Réalisé à Granby à l'été 2017. Ce projet a bénéficié du soutien financier du CRSNG pour la Chaire de recherche industrielle en protection des cultures (CRIC).


Suivi de l'implantation du parasitoïde Diadromus pulchellus contre la teigne du poireau en Estrie

Projet de recherche en lutte biologique classique sur l'introduction et le suivi du parasitoïde exotique Diadromus pulchellus contre la teigne du poireau sur un site en Estrie en 2017. Ce projet a bénéficié du soutien financier du CRSNG pour la Chaire de recherche industrielle en protection des cultures (CRIC).

 


Évaluation d'une nouvelle méthode de semis d'engrais vert intercalaire de trèfle dans une céréale

Le CETAB+ a produit une capsule vidéo décrivant le projet réalisé entre 2014 et 2017. Jean-Pierre Hivon, agronome au CETAB+ et Jean Duval, agronome et directeur du CETAB+, y présentent les résultats d'essais de semis intercalaire de trèfle dans une culture de céréales biologiques (orge et blé). Le projet consistait à comparer deux pratiques de semis utilisées en régie biologique au Québec: à la volée au moment du semis de la céréale, et dans le sillon avec la semence de céréale. Le rapport du projet est aussi disponible sur le site web du CETAB+. Ce projet a été réalisé grâce à une aide financière du Programme de soutien à l’innovation en agroalimentaire, un programme issu de l’accord du cadre Cultivons l’avenir 2.


Potentiel de la punaise prédatrice Orius insidiosus pour le contrôle de la punaise terne dans une culture de fraises certifiées biologiques

Résultats d’un projet d’introduction de la punaise prédatrice Orius insidiosus comme agent de lutte biologique contre la punaise terne dans une fraisière biologique en rangs nattés située en Estrie. Les introductions ont été effectuées sur des plantes réservoirs implantées entre les rangs de fraisiers dans le but d’augmenter les chances de rétention et de multiplication du prédateur. Ce projet a été réalisé dans le cadre de La Chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSNG en protection des cultures biologiques et à travers Le Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région (PADAAR) du MAPAQ.


Lathrolestes ensatorIntroduction d'un braconidé parasitoïde (Lanthrolestes Ensator) en vergers de pommiers commerciaux de L'Estrie et du Centre-du-Québec - Rapport Final

Projet de recherche visant à diminuer l’utilisation des insecticides contre l'hoplocampe du pommier en vergers par l'introduction du parasitoïde Lathrolestes ensator. Différents paramètres ont été observés, dont le suivi des populations et des dommages d’hoplocampe, l’évaluation du taux de parasitisme de Lathrolestes ensator et le suivi de sa dispersion sur chaque site. Ce projet a bénéficié d'un soutien du programme Plan d'action de l'approche régionale du MAPAQ et du CRSNG via la Chaire de recherche industrielle en protection des cultures.


Effet de la régie d’irrigation sur la répression des plantes nuisibles en production biologique de canneberges - Rapport annuel saison 2017

Rapport annuel de la dernière année de ce projet visant à évaluer si une régie d'irrigation optimisée favorise l'établissement de la canneberge au détriment des mauvaises herbes les plus problématiques en production biologique. Ce projet a bénéficié du soutien des Grappes scientifiques biologiques canadiennes II.


Les publications du projet « Portrait de la production biologique des fraises et framboises au Québec et à l’international », un projet réalisé en partenariat avec le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) et l’Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec (APFFQ) sont maintenant disponibles. Ce projet découle du besoin de l’APFFQ d’avoir une information plus précise sur les entreprises de son secteur produisant sous régie biologique, d’identifier les défis et besoins de ces entreprises, les meilleures pratiques agricoles en production biologique de fraises et framboises et les pistes de développement et opportunités pour ce secteur. Les liens suivants mènent aux trois rapports issus du projet et aux présentations du CETAB+ et du CRAAQ lors de la journée provinciale 2018 de l’APFFQ tenue en février dernier.

 


Des outils de gestion gratuits disponibles en téléchargement

Outils de gestion pour fermes bioNous avons mis en ligne ce printemps plusieurs outils de collecte et analyse d’information adaptés aux fermes bio. Ils permettent notamment de bien suivre et présenter les données requises pour la certification biologique.

  • Registre de récoltes : permet de suivre pour chaque produit, les quantités récoltées par site de production et produire des rapports d’analyse.
  • Registre des ventes : permet de consigner produits, quantités, prix vendus pour chaque livraisons (factures, points de chutes, marchés) et produire des rapports d’analyse détaillés pour l’ensemble de l’année. Adapté particulièrement aux besoins des fermes maraîchères diversifiées mais flexible pour utilisation par d’autres types de fermes. (Vidéos explicatifs disponibles)
  • Registre de temps de travail : permet de suivre le temps de travail des travailleurs de la ferme, optionnellement catégorisés selon l’activité, la culture, le canal de mise en marché ou le site de production, et produire des rapports détaillés. (Vidéo explicatif disponible)
  • Agro-calculateur de coût de revient : Permet de calculer les coûts de revient par activité ou par produit.

Nous avons aussi développé, en collaboration avec Valacta, un outil d'accompagnement à la transition qui permet de simuler l’impact et les résultats et d’analyser les implications de la transition d’une ferme laitière ou de grandes cultures à la production biologique. Pour les conseillers qui accompagnent les producteurs.

Les outils sont des classeurs Excel ou Google Feuilles de calcul. Pour les télécharger, visitez cetab.org/outils-gestion.

Ces outils ont été développés grâce au soutien de Cultivons l’avenir 2 via le MAPAQ.


Nouvelles conseillères au CETAB+: Martine Amyot, Julie Lauzon et Sonia Gosselin

Martine AmyotJulie LauzonLe CETAB+ accueille ce printemps trois nouvelles conseillères dans son équipe.

Martine Amyot, agronome, conseillère en productions végétales biologiques, cumule plusieurs années d’expérience en accompagnement de fermes de grandes cultures dans la région de Lanaudière, où elle travaille avec Jean-Pierre Hivon depuis le mois de mars.

Sonia Gosselin et Julie Lauzon sont conseillères en production laitière biologique. Elles travaillaient déjà au sein du Club CDA et ont maintenant été intégrées à l'équipe du CETAB+.


Colloque Bio pour tous : ça continue!

Notre colloque annuel sur l'agriculture biologique a à nouveau accueilli près de 400 personnes à Victoriaville, les 21 et 22 février dernier. Nos experts invités du Wisconsin, Erin Silva (Université du Wisconsin) et Mark Doudlah (Doudlah Farms), ont été ravis de leurs rencontres avec les producteurs québécois.

La plupart des présentations, sauf celles dont l'auteur a refusé la publication, sont disponibles en ligne sur le site de l'événement.

L'édition 2019 du colloque Bio pour tous aura lieu les 20 et 21 février. Réservez dès maintenant la plage dans votre calendrier!