CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Effet de la régie d’irrigation sur la répression des plantes nuisibles en production biologique de canneberges - affiche scientifique pe.2016-2017

-A +A
Publication

Financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada dans le cadre de la grappe scientifique biologique II, ce projet de recherche a pour but d'évaluer si une régie d'irrigation optimisée pour la culture de la canneberge favorise son établissement au détriment des mauvaises herbes les plus problématiques. Les trois régies d’irrigation évaluées sont : une régie humide avec une nappe phréatique à 40 cm du sol, une régie intermédiaire avec une nappe phréatique à 55 cm du sol et une régie sèche avec une nappe phréatique à 70 cm du sol.

Lors de la quatrième année du projet (période 2016-2017),  nous avons pu établir qu’en année d’implantation, un apport en eau très important (régie humide) souvent utilisé pour stimuler la croissance des racines et assurer une bonne densité de plants, favorise le développement des mauvaises herbes qui peuvent nuire à l’établissement de la canneberge. La régie intermédiaire favorise elle un meilleur établissement de la canneberge en début de saison, mais aussi un établissement plus important des mauvaises herbes comparativement à une régie plus sèche. La régie plus sèche (nappe phréatique à 70 cm) étant la régie optimale, car elle permet de réduire la densité et le recouvrement des mauvaises herbes sans nuire à l’établissement de la canneberge. 

Affiche scientitique (en anglais) sur les essais effectués en 2017.

Domaine(s) d'intervention: