CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Des étudiants se mobilisent pour des produits locaux sur leurs campus

-A +A
Nouvelle
Date de publication: 
Thursday, 1 March, 2012

En Belgique, plusieurs équipes d’étudiants de divers campus s’impliquent chaque année dans l’organisation de l’Autre Pack. Cet évènement se veut une réponse aux Student Welcome Packs distribués en début d’année aux nouveaux étudiants qui comprennent de nombreux produits de grande distribution. L’idée de l’Autre Pack est d’introduire des produits artisanaux, équitables, bio, et bien sûr, locaux, dans les habitudes des étudiants. Pour les universités qui ont une faculté d’agriculture ou qui possèdent quelques terres, cela permet de faire un pont direct entre la communauté étudiante et les aliments produits sur le campus. En Amérique du Nord, l’engagement s’étend au-delà d’un seul événement. De nombreux étudiants souhaitent promouvoir les produits locaux sur leurs campus en reproduisant des systèmes d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC) ou de marchés fermiers. L’équipe Steam (Sustainability Team) de l’Université de Californie à Berkeley organise un marché fermier tous les lundis. En Colombie-Britannique, les étudiants de l’Université Simon Fraser s’impliquent sur plusieurs fronts. Ils ont mis en place un marché fermier du même type que UC Berkeley en collaboration avec le Coquitlam Farmers Market Society, qui réunit 11 fermiers et de nombreux artisans. Enfin, des ateliers sont organisés pour apprendre aux étudiants à produire, conserver et préparer eux-mêmes leurs propres fruits et légumes. À l’Université McGill de Montréal, Organic Campus organise un panier en ASC, des ateliers de cuisine et des conférences. Les commandes sont établies une semaine à l’avance. Le succès des produits locaux chez les étudiants universitaires nous montre à quel point ces derniers sont sensibles au développement des circuits courts. Cela peut, en retour, représenter une opportunité de marché très intéressante pour les fermiers en plus de sensibiliser les étudiants.  

 

Source: http://track.equiterre.org/v/443/34b24c49a48b9e4cc42286373ab64376, mars 2012