CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Infolettre printemps 2017

-A +A
Infolettre
  1. Mission au Liban
  2. Projets en sélection végétale
  3. Nouvelles publications : contrôle des mauvaises herbes et essais de trèfle intercalaire
  4. Les essais prévus dans le cadre de la chaire de recherche
  5. Plantation de poiriers au verger du boisé des frères
  6. Retour sur la troisième édition du colloque bio pour tous
  7. Retour sur les formations 2016-2017    
  8. Du nouveau dans l’équipe du CETAB+

Mission au Liban

Denis La France a récemment passé deux semaines au Liban sur invitation de notre collègue de 2011 à 2016, Mirella Aoun, qui y a été invitée à enseigner à l’Université américaine de Beyrouth. Le Liban est un petit pays assez prospère de 200 km par 50 km et, selon Mirella, il compte 18 minorités. Une courtepointe de groupes religieux chrétiens et musulmans, passablement développée, mais avec 1,4 million de réfugiés syriens qui compliquent la vie dans ce pays de 4 millions d’habitants. Beyrouth est une ville prospère. L’agriculture du pays est concentrée dans la plaine de la Bekaa et sur les flancs du Mont-Liban qui fait toute la côte. Mirella travaille fort à insérer des cours et des projets en agriculture bio à l’Université.

Denis a donné des conférences sur l’essor mondial de l’agriculture bio, la recherche au CETAB+ et le compostage. Il a également donné des cours sur les planches permanentes et l’évaluation de la structure des sols avec un profil à la bêche. Il a rencontré plusieurs chercheurs, un officiel responsable du bio au gouvernement, visité une station de recherche et trois fermes dont deux qui produisent des bananes sur la côte où le climat est tempéré et une qui produit du fromage, du poulet, des œufs, des fruits et des légumes avec un gros volet d’agrotourisme.

Photo: Préparation de l’irrigation en nappe sur une ferme de bananes de 3,5 ha.


Projets en sélection végétale

En 2016, nous avons entrepris des essais sur trois sites afin de valider l’adaptation à l’agriculture biologique de lignées de blé de printemps non enregistrées encore. Neuf personnes ou organismes ont effectué un don de 2000 $ pour financer ces essais. En 2017, nous retenons trois lignées et nous poursuivons le même essai avec du financement du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Nous avons aussi mis en place des parcelles de cultivars de blé et d’épeautre d’automne afin d’évaluer leur survie à l’hiver et leur comportement. L’hiver a été assez dur.

Dans le seigle, nous avons effectué une sélection rigoureuse de matériel extra hâtif pour le roulage avant soya ou autres cultures. Après une autre sélection, nous prévoyons commencer à augmenter la semence cette année. Le nouveau cultivar est en voie d’enregistrement. Voir photo.

M. André Comeau nous appuie dans ces projets et, à l’automne, Julie-Anne Wilkinson s’est jointe à l’équipe, complétée par Mathieu Picard-Flibotte et Denis La France.

Une journée de démonstration aura lieu le 25 juillet pour visiter les trois projets à Victoriaville et à Parisville.

Plusieurs projets de recherche et de formation seront menés cette année sur la terre acquise récemment par le Cégep de Victoriaville. Entre autres, un projet d'évaluation agronomique et nutritionnelle de variétés de pommes de terre de table issues d'un processus de sélection participative sera développé en collaboration avec l'Initiative de la famille Bauta sur la sécurité des semences au Canada (USC Canada). Ce projet est mené grâce au soutien financier du CRSNG.


Nouvelles publications : contrôle des mauvaises herbes et essais de trèfle intercalaire

De nouvelles publications sont disponibles sur notre site web dont le diaporama présenté par Anne Weill lors de la Journée en horticulture biologique des Journées agroalimentaires des Laurentides 2017. Contrôle des mauvaises herbes : l’expertise des producteurs décrit des méthodes de désherbage alternatives utilisées par plusieurs fermes : occultation et toile tissée durant la saison et de méthodes de désherbage le long des plastiques de quelques fermes. Il y a aussi un diaporama sur des essais de trèfles intercalaires dans les céréales et valeur agronomique pour le maïs-grain subséquent.

Les présentations diffusées lors du colloque Bio pour tous! sont également disponibles sur le site de l’événement.


Les essais prévus dans le cadre de la chaire de recherche en protection des cultures

Nous avons plusieurs volets dans ce programme de recherche : répression des mauvaises herbes vivaces et annuelles, désherbage mécanique, mise en place d'engrais verts agressifs contre les mauvaises herbes et lutte contre certains insectes en production maraîchère et fruitière.  Cette année, nous allons évaluer plusieurs techniques qui peuvent contribuer à la répression des mauvaises herbes :

  • Efficacité du semis de céréales d'automne dans le soya sur la répression du laiteron;
  • Efficacité de la prairie de un ou deux ans sur la répression du laiteron et évaluation économique de la technique;
  • Comparaison de l'effet de l'engrais vert de trèfle intercalaire dans la céréale avec celui de l'engrais vert de pois implanté après la céréale sur le rendement du maïs l'année suivante et sur la pression du laiteron;
  • Mise au point de méthodes de désherbage dans le pois de conserverie;
  • Évaluation de l'efficacité du passage de houe rotative double dans la céréale en post-levée sur la répression de la moutarde.

Les projets visant à évaluer la jachère de printemps contre le laiteron, le chardon et le tussilage se termineront cette année.

En production maraîchère et fruitière, les essais porteront sur l'établissement de bordures florales pour attirer les insectes bénéfiques, la lutte physique contre la drosophile à ailes tachetées et la lutte biologique contre la punaise terne.


Plantation de poiriers au verger du Boisé des Frères

Du nouveau au verger expérimental du CETAB+! Une superficie de 0,7 ha est actuellement plantée afin de débuter des essais sur différents porte-greffe et la conduite des arbres de 14 variétés de poiriers en régie biologique. Les étudiants en gestion et technologies d'entreprise agricole du Cégep de Victoriaville sont mis à contribution pour la mise en terre des quelques 300 arbres sous la supervision de notre expert Yves Auger.


Retour sur la troisième édition du colloque Bio pour tous

Le colloque Bio pour tous!, édition 2017, a été un vif succès pour une troisième année consécutive avec plus de 250 participants.

Nous remercions spécialement les producteurs qui ont généreusement accepté de témoigner et de partager leurs connaissances et leur expertise : Pierre Jobin (Ferme du Haut-Vallon de Frelighsburg), Jonathan Aubin (Cidrerie Saint-Antoine), Mario et Éric Lamy, Michel Thibodeau, Richard et Sylvain Raynault (Ferme Bonneterre inc.) et Thomas Dewavrin (Ferme Longpré).

Nous remercions aussi les conférenciers experts provenant de centre de recherche ou d’associations de producteurs, soit les chercheurs Vincent Philion, Daniel Cormier et Gérald Chouinard de l’IRDA, Brigitte Duval du MAPAQ, Sophie Martel du CRAAQ, Carl Bérubé du Club Agri-Action de la Montérégie inc. et sans oublier Caroline Halde de l’Université Laval.

Finalement, la qualité de l’évènement n’aurait pas été la même sans nos précieux animateurs invités qui ont très bien relevé le mandat : Nicolas Turgeon et Caroline Turcotte du MAPAQ ainsi que Jérôme-Antoine Brunelle de l’UPA.

Bio pour tous 2017 a pu avoir lieu grâce à tous nos partenaires, soit le MAPAQ grâce à son programme Innovaction, l’UPA avec sa Table de développement de la production biologique et le CRSNG avec son programme connexion, sans oublier les nombreux commanditaires qui ont généreusement soutenu l’évènement.

Les présentations diffusées lors du colloque sont disponibles sur le site de l’événement.

Rendez-vous pour une prochaine édition en 2018!


Retour sur les formations 2016-2017

Le transfert technologique est au cœur de la mission du CETAB+. Dix formations en agriculture bio ont été données par le CETAB+ cette saison-ci avec un total de 260 participants. Nous sommes très fiers de cet impact, d’autant plus que notre moyenne de 22 participants par cours se distingue bien de la moyenne nationale en formation agricole de 13 participants par cours. Cette année, environ la moitié des cours en agriculture biologique au Québec ont été donnnés par notre équipe.

Et ce n’est pas fini! En plus de la formation donnée aux agriculteurs cet hiver, nous offrirons, à partir du mois de juin, des formations spécifiques pour les conseillers en agriculture biologique afin d’aider à améliorer le soutien au bio dans toutes les régions. C’est ce que l’on appelle le soutien de deuxième ligne. Les conseillers intéressés peuvent prendre connaissance de l’offre sur la page www.cetab.org/formations/2017/conseillers

Pour nous faire part de vos suggestions de formation, nous vous invitons à laisser vos commentaires sur notre site web à l’adresse : cetab.org/formation.


Du nouveau dans l’équipe du CETAB+

Le CETAB+ a enrichi son équipe de plusieurs personnes depuis nos dernières nouvelles! Se sont joints à nos rangs Julie-Anne Wilkinson (assistante chargée de projet), Nancy Roy, technicienne en administration, Maryline Boisvert, agente de soutien administratif, ainsi que Xavier Villeneuve-Desjardins, chargé de projet en cultures fruitières en remplacement de Noémie-Gagnon Lupien qui sera bientôt en congé de maternité. Soulignons que même si ces personnes sont peu connues des agriculteurs, ne travaillant pas directement auprès d’eux, leur travail est très important pour le fonctionnement de l’équipe.

Toute l'équipe du CETAB+ vous souhaite une bonne saison!