CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Filets d’exclusion pour la production biologique de pommes dans l’Est

-A +A
Travail de recherche

Sauf dans les régions à climat sec, la production biologique de pommes est difficile au Canada et aux E-U, en raison des dizaines d’espèces de ravageurs - insectes et maladies -  qui endommagent la récolte. Cette problématique restreint considérablement l’offre en pommes biologiques de provenance locale, dont la demande est en croissance. La production de pommes sous filets dits d’exclusion complète (protection anti-insecte et anti-tavelure, excluant le sol de l’espace clos) pourrait toutefois permettre de répondre à cette demande. Dans cet optique, ce projet vise à valider l’hypothèse générale selon laquelle des filets d’exclusion déployés de façon adéquate peuvent empêcher l’attaque de la plupart des ravageurs du pommier et réduire celle des maladies, sans effet adverse majeur sur la qualité du fruit.

La technique proposée est un système d’exclusion rang par rang additionné d’un traitement imperméable offrant une protection contre la pluie. Les différents aspects suivants seront étudiés :

  • Évaluation de la performance agronomique à l’échelle du verger de deux systèmes d’exclusion (avec et sans protection contre la pluie);
  • Développement et caractérisation (durabilité, imperméabilité, innocuité) d’un enduit superhydrophobe et impact sur l’incidence des maladies;
  • Évaluation de la compatibilité des filets avec les fongicides utilisés en régie biologique (durabilité du filet et interception des fongicides);
  • Développement d’une stratégie de pollinisation efficace pour la production de pomme sous filet (sans ouverture des filets l’aide de bourdons ou par ouverture sélective des filets à l’aide des abeilles et pollinisateurs indigènes) ;
  • Analyse de rentabilité des systèmes d’exclusion à l’échelle d’un verger biologique de l’Est du Canada.

Adapté du modèle utilisé avec succès pour la lutte au carpocapse dans le sud de la France, le système d’exclusion rang par rang proposé dans ce projet est totalement nouveau en Amérique du Nord. Dans l’Est du Canada, le potentiel d'application de ce type de système sera dépendant du succès obtenu, entre autre, sur le charançon de la prune et la mouche de la pomme. L’ajout d’un traitement superhydrophobe ajoutera une protection contre la tavelure à la protection contre les insectes. À notre connaissance, ce projet est le premier au Canada, voire au monde, à évaluer d’une façon exhaustive le potentiel technique et économique de l’exclusion complète par filets pour la production de pommes sans pesticides.

Un impact positif et durable de cette nouvelle technologie est anticipé pour les entreprises de production de pommes biologiques, un secteur où la perte au niveau du rendement atteint actuellement les 50 % dans l’Est canadien. L’augmentation du rendement et de la qualité du fruit rendra les entreprises en régie biologique ou en transition viables et compétitives et permettra d’augmenter substantiellement l’offre en fruits biologiques canadiens sur le marché domestique et international. La technique d’exclusion permettra également de faire face avec sécurité à l’arrivée de nouvelles contraintes à la production biologique, dont la punaise marbrée, qui endommage sévèrement les cultures dans plusieurs états américains, et pourra également être transférée dans d’autres productions horticoles.

Chargé de projet: 
Domaine(s) d'intervention: 
Bailleur(s) de fonds: