CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Nouvelles

-A +A

Pages

Relance du lait bio?

Après avoir plafonné au cours des trois dernières années, le marché du lait biologique connaît une relance depuis trois mois. Cette relance est présente tant au Québec qu’en Ontario. La production, de son côté, ne cesse de croître. Les 12 producteurs que regroupait le Syndicat en 2001 fournissaient annuellement quatre millions de litres de lait. Aujourd’hui, le champ de recrutement du SPLBQ compte 112 producteurs. Leur capacité annuelle : 38 millions de litres.

La nourriture biologique pour bébé

Selon une récente étude américaine (bien-et-bio.com) effectuée sur des enfants âgés de deux à quatre ans (groupe d'âge le plus à risque en raison de la proportion de nourriture ingérée par rapport à leur masse corporelle), les enfants nourris d'aliments biologiques ont une concentration de résidus de pesticides six fois moins élevés que ceux qui mangent des produits de l'alimentation conventionnelle.

Le groupe Organic Trade association (OTA) défait des mythes sur le bio

Voici quelques mythes sur le bio que l’OTA défend. - Le bio est un marché de niche : Selon des chiffres de l’OTA, le trois quarts des familles américaines achètent des produits biologiques.

- Les aliments biologiques coûtent trop cher : Le trois quarts des familles américaines planifient, dans leur budget, l’achat de produits biologiques.

La rareté du lait biologique aux États-Unis inquiète les consommateurs, et les producteurs

Les consommateurs de lait biologique des États-Unis, particulièrement sur la côte est, peinent à s’approvisionner en lait biologique. Les producteurs ne fournissent pas à combler la demande et une hausse des prix à la consommation est actuellement en cours partout à travers le pays. Les producteurs sont soucieux face à cette situation puisque les coûts de production augmentent plus rapidement que les profits associés à la vente de lait.

Une ferme clé en main

La Plate-forme agricole de L’Ange-Gardien, près de Gatineau, en Outaouais, est un projet mis en branle par plusieurs partenaires dont la municipalité de L’Ange-Gardien et le Centre de recherche et de développement technologique agricole de l’Outaouais (CREDETAO). Le but du projet est d’aider les jeunes qui désirent se lancer en agriculture biologique. Ainsi, plusieurs services sont mis à leur disposition. Les jeunes ont accès notamment à une terre certifiée biologique.

Journée d’information pour connaître les défis et les opportunités de la pomiculture biologique

La pomiculture biologique présente plusieurs défis dans les régions du nord-est de l’Amérique du Nord, mais elle représente aussi de belles opportunités. Une journée d’information aura lieu le 9 février 2012 au Cégep de Victoriaville. Les participants pourront échanger sur des méthodes et des techniques utilisées en Nouvelle-Angleterre, en Pennsylvanie et au Québec.

Le biochar pour améliorer la structure du sol

Le biochar ou charbon biologique est réputé pour augmenter la rétention d'eau et les éléments nutritifs dans les sols légers en Amérique du Sud et aux États-Unis. D'ailleurs, le département américain de l'Agriculture (USDA) a plusieurs projets pour évaluer cet amendement organique et son rôle dans l'amélioration de la structure des sols. Des essais ont également été réalisés en Ontario en 2010 et 2011.

Près d’un million et demi de dollars de plus pour soutenir la campagne « Aliments du Québec : toujou

 À l’occasion du Salon des Artisans de Québec, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Pierre Corbeil, a annoncé l’attribution de 1,48 million de dollars pour la poursuite de la campagne « Aliments du Québec : toujours le bon choix! ».

Engouement certain pour la multifonctionnalité au Québec

Le ministère de l’Agriculture (MAPAQ) a reçu 67 projets, pour un total de 190 entreprises, dans le cadre de son Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité. Il y a déjà trois projets en « émergence » acceptés. Ils ont reçu ensemble une somme de 452 000 $. Les autres projets sont à l’analyse en fonction des critères établis et le ministère prévoit plusieurs annonces en janvier prochain.

Pages

S'abonner à Nouvelles