CETAB+ | Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

CETAB+

Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité

Le CETAB + compense ses émissions de gaz à effet de serre en s’associant à une ONG du Bénin

-A +A
Communiqué
Date: 
2012-08-27

Victoriaville, le 27 août 2012 – Le Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+) du cégep de Victoriaville investit dans une plantation d’arbres en Afrique de l’Ouest, en partenariat avec une organisation non gouvernementale (ONG) de Bopa, au Bénin. L’objectif de ce projet est double : compenser une partie des émissions de gaz à effet de serre (GES) dues aux projets de recherche du CETAB+ et contribuer au développement durable de la communauté hôte.

Une ONG béninoise, Morija, dont la mission est la promotion du bien-être mental, physique, social et spirituel des populations à travers des activités de santé et de développement communautaire, s’occupe de la plantation et du suivi d’arbres fruitiers et de bois d’œuvre. L’investissement de 3000 $ du CETAB+ permet à Morija de planter près de 1 500 arbres, dont des manguiers, des cocotiers, des colatiers, des cailcédrats et des acacias (300 chacun). Ces arbres fourniront à la population locale des fruits, du bois d’œuvre, des feuilles pour l’alimentation des animaux, des ingrédients de médecine traditionnelle et des émondes pour la fabrication de charbon, en plus de contribuer à restaurer les sols, qui pourront éventuellement servir à la production alimentaire.

Le projet de compensation vise les déplacements du personnel du CETAB+ affilié aux projets subventionnés par le Conseil national de recherche en sciences et génie (CRSNG), ainsi que l’utilisation de machinerie agricole dans le cadre de ces projets. La combustion de carburant génère des GES causant des changements climatiques. Les régions déjà affectées par la chaleur, le manque d’eau et la désertification, telle l’Afrique subsaharienne, sont celles qui en souffrent le plus.

Les arbres, en grandissant, transforment le gaz carbonique (CO2) de l’air, principal gaz causant l’effet de serre, pour l’intégrer dans leurs tissus. C’est autant de GES qui sont retirés de l’atmosphère, et c’est pourquoi il est considéré que la plantation d’arbres compense une partie de la pollution émise. Dans quelques années, la croissance des arbres payés par le CETAB+ pourrait retirer de l’atmosphère quelques tonnes de CO2 par an.

Le projet se réalise dans la commune de Bopa, région où le Club Nord-Sud du Cégep a séjourné l'année dernière, de même que des stagiaires du programme de soins infirmiers depuis 2 ans.

Source : Geoffroy Ménard, agroéconomiste au CETAB+ Tél. 819-758-6401 poste 2780

Courriel : geoffroy.menard@cetab.org / Crédit photo : ONG Morija